dimanche 14 février 2016

Éloge du mariage, de l'engagement et autres folies

« Entre le désir profond de se lier, de s'engager corps et âme, et le désir tout aussi profond de préserver sa liberté, d'échapper à tout lien, quel tohu bohu ! Or, pour vivre ces exigences contradictoires et d'égale dignité sans être écartelé, il n'y a aucun secours à attendre ni de la philosophie, ni de la morale, ni d'aucun savoir constitué.


Il est probable que les seuls modèles adaptés pour nous permettre d'avancer sont la haute voltige et l'art du funambule. Un mariage ne se contracte pas. Il se danse. À nos risques et périls. »


Christine Singer - Éloge du mariage, de l'engagement et autres folies (Albin Michel)

vendredi 12 février 2016

Deus ex machina : l'Etat Islamique a-t-il sauvé l'A-10 Warthog ?

Quelques semaines plus tôt, l'US Air Force annonçait que le légendaire A-10 Warthog restera en service jusqu'en 2022. La lutte contre l'Etat Islamique a lourdement pesé sur cette décision...


Le grand public connaît mal cet avion d'appui aérien rapproché nettement moins élégant et moins télégénique que le F-15, le F-16, le B-2, le Rafale, le SU-35, etc. En effet, ce monstre quarantenaire vole bas et lentement (560 km/h en vitesse de croisière), n'est guère bardé de systèmes électroniques et semble tout droit sorti d'une BD vieille école mi-punk mi-baroque.

mercredi 10 février 2016

Le Sherp, buggy amphibie de l'apocalypse (vidéo)

Les Russes sont tarés, rustiques et ingénieux... surtout quant il s'agit de traverser des forêts, des marécages, des lacs/fleuves gelés et des déserts. Un malheur ne venant jamais seul, Aleksei Garagashian, ingénieur en mécanique et patron de la firme saint-petersbourgeoise Sherp, est persuadé de l'imminence de l'apocalypse et a conçu un monstre tout-terrain pour les derniers survivants...


Muni de roues XXL et de pneus autogonflants (brevetés), le Sherp peut franchir des obstacles hauts de 70 cm, rouler sur la glace et flotter sur l'eau. Dépourvu de roues directrices, ce plantigrade mécanique pivote comme un tank grâce au système de freinage intégré aux roues intérieures.

mardi 9 février 2016

Coup de cœur : Dix minutes de chasseur russe SU-35 (vidéo)

Lors du salon aéronautique du Bourget de l'été 2013, le chasseur russe Soukhoï SU-35 a fait une époustouflante démonstration de sa « super-manœuvrabilité », due essentiellement à sa puissante poussée vectorielle et à sa remarquable (et élégante) aérodynamique.


Étape intermédiaire entre le SU-27 et le T-50, cet appareil multirôle de quatrième génération peut littéralement tordre et quasiment suspendre sa trajectoire en vol.  

L'impression 3D d'une route par le RoadPrinter (vidéo)

La construction d'une petite route ou d'une rue piétonne avec des briques/pavés est d'autant plus lourde et chronophage sur un tracé plus ou moins sinueux. La preuve par les centre-villes d'Europe.



Il en sera autrement avec le RoadPrinter RPS6. Cette imprimante 3D routière assemble verticalement les briques/pavés puis les déroulent sur le sol (à l'image d'un tapis ou d'une moquette) à une cadence de 500 mètres/jour pour des rues larges de 1 à 6 mètres. Depuis quelques années, ce procédé fait des émules toujours plus innovantes...

vendredi 5 février 2016

Le djihad “glocal” est-il un virus ou une application mobile ?

Depuis quinze ans, les success start-up djihadistes (Daesh, Boko Haram, Al-Qaïda Maghreb Islamique, Al-Qaïda Péninsule Arabique, Al-Nosra, etc) donnent toujours plus de fil à retordre aux armées, aux appareils politiques et aux experts tous azimuts tenus d'inonder les médias de leurs brillantes solutions anti-djihad. Fortes du consentement tacite ou de l'incitation explicite d'opinions traumatisées à juste titre, les appareils politiques font la part belle aux méthodes martiales : il faut tout surveiller et punir à l'intérieur et frapper dans le tas à l'extérieur. Pas de quartier. Peu importe les conséquences qui ne feraient qu'alimenter un virus... ou une pandémie qui gagne chaque jour du terrain.


De l'Amérique à l'Afrique, de l'Europe à la Russie via le Moyen-Orient, les huiles politiques et militaires évoquent grandement des vendeurs de logiciels antivirus qui ne font qu'implémenter et réactualiser les mêmes solutions face à des hackers qui recourent à l'ingénierie sociale et à des kits de piratage personnalisés. Les uns sont obsédés par leurs matières tandis que d'autres subvertissent les esprits.

mercredi 3 février 2016

Microsoft HoloLens imagine le match de football en réalité augmentée

La firme de Redmond brille très souvent dans des futurs technologiques qu'elle met rarement ou péniblement en œuvre. Durant le premier trimestre 2016, elle commercialisera la version d'essai (ou version développeur) de son casque HoloLens de réalité augmentée... pour la modique somme de 2700 € / 3000 $ !


De fait, Microsoft vend du rêve (marketing) en imaginant cette diffusion holographique des matches de football américain via HoloLens, laissant présager une vision innovante et très séduisante des compétitions sportives. Dans quelques années / décennies, le tournoi de football / rugby se jouera aussi sur votre table basse et les statistiques des matches défileront dans votre salon... en espérant que les fédérations sportives, les chaînes de télévision et les infomédiaires ne fassent pas trop de chichis.

vendredi 29 janvier 2016

Grandir en Allemagne nazie quand on est Noir

Quand une trajectoire existentielle frôle un des pires enfers de l'histoire...

« En 1933, le petit Hans J. Massaquoi allait à l'école à Hambourg. Tous les jours, il portait un pull-over avec une croix gammée cousue sur la poitrine, au milieu d'un troupeau de petits blonds aux yeux bleus. Fils d'une infirmière allemande et d'un diplomate libérien, il a réussi à survivre sous le régime d'Adolf Hitler « grâce à une faille dans les lois raciales. Nous étions tellement peu nombreux que les Nazis ne nous ont pas pris en compte », a-t-il écrit dans son autobiographie Destined to Witness : Growing Up Black in Nazi Germany. »


« La population de Noirs en Allemagne pendant le Troisième Reich était négligeable – quelques centaines, quelques milliers tout au plus, parmi 65 millions de personnes. Cependant, la vie de Massaquoi a commencé à changer durant l'été 1934. « Quand je suis allé à l'école un beau matin en 1934, notre maître de CE2 nous a informés que le directeur souhaitait rassembler tous les élèves et professeurs dans la cour de récréation. »

Lire l'intégralité sur Vice : Grandir en Allemagne nazie quand on est Noir

vendredi 22 janvier 2016

Comment l'Afrique occidentale a vaincu le virus Ebola

En 2014, l'épidémie du virus Ebola s'étendait à la Sierra-Leone, au Libéria et à la Guinée, causant la mort de 11 315 personnes (pour 28 637 cas recensés) et de 581 membres du personnel soignant (médecins, infirmiers, etc).


Craignant une pandémie mondiale, l'Organisation Mondiale de la Santé, plusieurs gouvernements, ONG, instituts de recherche médicale et scientifiques du monde entier portèrent assistance à trois pays très pauvres concentrant 99% des victimes, et confrontés à une crise sanitaire sans précédent avec des systèmes de santé rudimentaires ou gravement sinistrés.

lundi 18 janvier 2016

Mr Robot est la meilleure série TV de hacking et de cybersécurité

Produite par USA Network et diffusée par NBC pendant l'été 2015, Mr Robot est autant un thriller technopolitique redoutablement réussi qu'une peinture relativement réaliste de la culture du hacking et de la cybersécurité.


Ingénieur en cybersécurité le jour et hacker la nuit, Elliot (Rami Malek) est sollicité par une mouvance hacktiviste - évoquant grandement Anonymous – via l'anarchiste « Mr Robot » (Christian Slater) afin de pirater une holding qu'il est chargé de protéger.

À l'instar de l'immense majorité des hackers, Elliott est un fervent utilisateur du système d'exploitation Linux qui rédige des lignes de code sur des écrans sombres ou des interfaces sommaires, loin des superbes interfaces à la noix trop souvent vues à la télévision et au cinéma. Il mène régulièrement des attaques par dictionnaire, procédé classique du hacking et de la cryptanalyse consistant à tester un immense répertoire de mots de passe potentiels afin d'accéder à un compte d'email, de réseau/média social, d'API, d'administration, etc. Dans d'autres cas, il recoure à l'hameçonnage (spear fishing) ou à l'ingénierie sociale par téléphone afin de tirer parti de la naïveté ou de la confiance de ses victimes.

jeudi 14 janvier 2016

Géopolitique du djihad pour le Web... ou pour les nuls (édition 2016)

Les uns : "Ils veulent détruire notre religion." / Les autres : "Ils veulent conquérir notre région."


Les uns : "Ils veulent nous empêcher de prier."
Les autres : "Ils veulent nous empêcher de consommer."

Les uns : "Ils veulent corrompre nos moeurs et soumettre nos peuples".
Les autres : "Ils veulent subvertir nos états et envahir nos nations."

Les uns : "Ils sont très puissants et trop dangereux. Ils souillent nos terres."
Les autres : "Ils sont très sournois et trop nombreux. Ils sont dans nos murs."

Les uns : "Tous mécréants !"
Les autres : "Tous terroristes !"

Les uns : "C'est la guerre totale. Combattons sinon nous allons tous mourir !"
Les autres : "C'est la guerre totale. Résistons sinon nous allons tous disparaître !"

Les uns : "C'est un complot du Grand Satan. C'est lui qui a créé ce monstre !"
Les autres : "C'est la faute du Grand Allié. C'est lui qui a provoqué la naissance de ce monstre !"

Les uns : "Le Grand Satan 2.0 fait comme eux. De quoi se mêle-t-il ?"
Les autres : "Le Grand Satan 1.0 fait comme nous. Il n'a pas le droit !"

Les uns : "Sabotons le Grand Satan 2.0 !"
Les autres : "Sabotons le Grand Satan 1.0 !"

Les uns et les autres : "Au fait, qui est le Grand Satan 1.0 ou 2.0 ?"

mercredi 13 janvier 2016

Frontière Inde-Pakistan : le courtois combat de coqs militaires (vidéo)

Située sur la frontière entre l'Inde et le Pakistan, la localité de Wagah est l'unique point de passage entre les deux pays. Chaque soir, la fermeture des grilles donne lieu à une cérémonie spectaculaire et hilarante opposant les gardes-frontières indiens et pakistanais.


Depuis 1959, ce ballet martial mêlant cris, postures intimidantes et fair-play, et héritant grandement de la chorégraphie militaire de l'ex-colon britannique, est suivie avec excitation par les foules des deux côtés d'une frontière longue de 3000 km. Nul doute que les officiers de la Border Security Force et leurs homologues des Pakistan Rangers prennent un malin plaisir dans ce ludique combat de coqs...