vendredi 20 mars 2009

Collision en mer de deux bâtiments américains



Le sous-marin nucléaire d'attaque USS Hartford (SSN-768, classe Los Angeles) et le navire de transport USS New Orleans (LPD-18, classe San Antonio) sont entrés en collision dans le détroit d'Ormuz le 20 mars 2009 à une heure du matin (heure locale).

Quinze membres de l'équipage du Hartford ont été légèrement blessés mais ont pu réintégrer leurs postes, les systèmes d'armes et de propulsion du sous-marin n'ont pas été affectés. Aucun blessé n'est à déplorer à bord du New Orleans mais son réservoir de carburant sérieusement endommagé a déversé 90 000 litres de gazole dans les eaux. Les deux bâtiments qui effectuaient leurs missions de routine respectives sont néanmoins capables de naviguer par leurs propres moyens.

Le 25 octobre 2003, l'USS Hartford avait déjà été victime d'un accident près des îles de la Maddalena en Sardaigne suite à des erreurs de navigation et à des défauts d'équipement. Les dégats subis par son dôme-sonar, sa coque et sa gouverne firent craindre quelques dommages structurels. Le commandant Christopher R. Van Metre et le chef d'escadre Greg Parker furent relevés de leurs fonctions et six membres d'équipage furent blâmés pour manquement au devoir. Le bâtiment fut ensuite remis en état à la station navale de Norfolk en Virginie.

En savoir plus :

  1. US Naval Forces Central Command : Two US Navy Vessels Collide in the Strait of Hormuz

  2. AFP : Collision de deux bâtiments américains dans le détroit d'Ormuz


3 commentaires:

Arnaud a dit…

J'aimerais vous poser une question : est ce vraiment normal ce genre d'accident ? Où y a t-il un problème générale concernant la navigation des sous marins ?

Cordialement.

Electrosphère a dit…

En effet, qq semaines après la collision des sous-marins Triomphant et Vanguard, y a de quoi s'interroger sur la fréquence et surtout sur le motif de tels accidents. Cependant, il ne s'agit que de deux cas, pas de quoi faire un plat. Est-ce tout simplement la faute à "Pas de chance" ?

Olivier a dit…

pendant mon service militaire dans la marine, un pétrolier ravitailleur est rentré en collision avec un navire hopital. L'avant du navure hopital était déchiquetté, la DCN avait caché le trou avec une grande bache grise , le port de Toulon étant fréquemment visité par des navires de guerre d'autres pays.