mardi 17 mars 2009

L'interface Minority Report devient réalité



Un véritable sixième sens virtuel pour seulement 350 dollars.

Ingénieurs au MIT Media Lab, Paula Aguilera, Pranav Mistry et Uyan Chang ont d'abord imaginé qu'on puisse accéder facilement et librement à des méta-informations sans se saisir de son mobile. Ils ont ensuite conçu un dispositif composé d'une mini-caméra numérique, d'un projecteur portable couplé à un petit miroir, de capsules digitales colorées photo-sensitives (cernant les deux pouces et les deux index), tous reliés par wi-fi à un PDAphone connecté (mais toujours logé dans une poche vestimentaire).

Le système reconnaît aisément les « gestes iconiques » produits par les quatre doigts encapsulés de l'utilisateur qui peut ainsi zoomer sur une carte/une image et agrandir celle-ci, prendre une photo d'un paysage (sans le moindre appareil !), utiliser le clavier virtuel d'une calculatrice ou d'un téléphone sur sa propre main, transformer son journal papier en webzine multimédia, visualiser les mots-clés ou les tags associés à un interlocuteur, réactualiser et projeter des méta-informations sur un produit en supermarché, sur un livre en bibliothèque ou sur un titre de transport... Bref, on est au-delà de l'hyperlien physique, de « l'environnement cliquable » et même des interfaces à la Minority Report (voir la vidéo ci-dessous).




L'ensemble gagnera certainement en ergonomie et en miniaturisation au fil des années, mais il n'en est pas moins spectaculaire à ce stade expérimental et laisse de surcroît entrevoir une myriade d'innovations et de dérivations. Conservons donc les rapports minoritaires sur ces trois brillants ingénieurs inspirés par Hollywood et probablement appelés à réapparaître dans nos futurs ordinateurs immatériels...


3 commentaires:

JGP a dit…

J'ai vu ça, très impressionnant !

A quand une application dans les centres de commandement ? A faire baver tous les tenants du NCW et autres C4ISR !

Anaud a dit…

J'ai presque envie de dire que c'est un des plus grands espoirs de ce siècle ! Intégrer Internet au réel, en quelque sorte, être capable d'accéder à des informations comme l'empreinte écologique, la qualité sociale de l'objet... Et puis d'un point de vu pédagogique, ça peut révolutionner l'enseignement, la visite d'un musée... Vraiment, quand on a lu Ilium et Olymps de Dan Simmons, on se dit que ça pourrait être fantastique !

A protéger de la cupidité...

Anonyme a dit…

L'institut allemand de Fraunhofer a présenté un système similaire.

http://www.pcinpact.com/actu/news/42226-Fraunhofer-iPoint-Presenter-doigt-interface.htm