jeudi 7 mai 2009

Un embryon de robot chimique



Imaginez un microrobot sans le moindre composant électronique, changeant de couleur et de dimension en fonction de l'environnement et arpentant n'importe quelle surface...

Ce concept a pris corps au printemps 2009 dans le laboratoire Shuji Hashimoto (département de sciences appliquées) à l'université de Waseda-Tokyo. L'équipe du Pr Shingo Maeda a crée un gel « Technicolor » capable de se mouvoir et de se redimensionner par ses propres moyens.

Les polymères composites de cette minuscule arpenteuse modifient leur volume en fonction de l'environnement chimique grâce un cycle alternant gain et perte d'électrons. Ce processus est basé sur la réaction chimique oscillante, communément appelée réaction Belousov-Zhabotinsky, dans laquelle une solution chimique oscille entre deux états pendant plusieurs cycles jusqu'à épuisement d'un de ses réactifs.

Dans le cas du microrobot chimique, la réaction BZ interne a été considérablement amplifiée au point de produire d'abord sa forme courbe, puis sa locomotion autonome ne requérant aucune stimulation électronique (voir la vidéo ci-dessous). En effet, « les systèmes mécaniques nécéssitent des circuits électroniques complexes ou un contrôle externe de leurs mécanismes, le mouvement mécanique étant alimenté par un allumage et une extinction alternées de signaux externes », comme l'explique Shingo Maeda. « En revanche, les systèmes chimiques peuvent être auto-organisés pour générer leurs propres mécanismes et leurs propres signaux de contrôle depuis l'intérieur ».



Pour l'instant, la merveille de laboratoire se déplace uniquement sur une surface plutôt rugueuse. Mais l'équipe du Pr Maeda planche déjà sur un microrobot évoluant sur une surface lisse selon un mode péristaltique à l'image d'un ver de terre ou d'une limace. Selon le laboratoire Shuji Hashimoto, de tels composants chimio-mécaniques auto-organisés – et peut-être auto-réparables ! - seront également intégrés dans la fabrication de futurs systèmes robotiques.

Si jamais vous apercevez votre sosie parfait déambulant tranquillement dans un couloir ou dans votre salon, fuyez immédiatemment : cette version T-1000 ou T-X du Terminator (composants chimiques inside) brise la nuque de l'être humain qu'il a intégralement et ultra-fidèlement imité. Hasta la muerta, Baby !

En savoir plus :

  1. Newscientist : Chemical 'caterpillar' points to electronics-free robots

  2. S. Maeda, Y. Hara, R. Yoshida et S. Hashimoto : Chemical robots – Design of self-walking gel (PDF, inscription obligatoire)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

"muerte"