vendredi 5 juin 2009

Mon head-up display à moi... ou en moi !


Les lunettes à intégration d'interfaces et les lentilles bioniques nous promettent une extra-vision virtuelle.

Bigleux et fier de l'être

Les ingénieurs de Franhofer ont incorporé un dispositif OLED (diodes électro-luminescentes organiques) et une puce sur la charnière d'une paire de lunettes conventionnelle; l'ensemble projette une image sur la face intérieure des lentilles qui apparait distante d'environ un mètre au porteur. Le prototype actuel n'affiche que du texte et des images statiques mais la firme allemande planche déjà sur un autre modèle doté d'une technologie eye tracking. Ainsi, le porteur manipulera une inferface optique intégrée – quasi similaire à celle des écrans tactiles de smartphones - par de simples mouvements oculaires.

Selon Franhofer, ces lunettes à intégration d'interfaces bénéficieront amplement aux chirurgiens, aux ingénieurs, aux techniciens et à maints professionnels souhaitant traiter des données parallèlement à leurs activités manuelles. À vous d'imaginer les multiples développements de cette technologie très James Bond, relevant à la fois d'une interface oculaire et d'un kit mains libres opto-électronique

Avec vos lunettes Windows/Mac/Linux, vous consulterez vos e-mails, visionnerez la webTV, afficherez le trajet vers un lieu de rendez-vous ou détaillerez une fiche technique en gardant vos mains dans vos poches. Bientôt, vous photographierez un document ou filmerez une scène en clignant deux fois des yeux. Les services secrets de Sa Majesté et leurs homologues de par le monde apprécieront...

Mon nom est « Oeil de fer »



Des ingénieurs de l'Université de Washington (départements d'ingénierie électrique/microélectronique et d'ophtalmologie) n'y sont pas allés de main morte. Décrivons brièvement leur procédé de fabrication étape par étape :

  1. Ils ont forgé des circuits imprimés à partir de couches métalliques de quelques nanomètres d'épaisseur (environ le millième de l'épaisseur d'un cheveu humain).

  2. Ils ont peaufiné des diodes électro-luminescentes (LED en anglais) préalablement réduites à un tiers de millimètre.

  3. Ils ont « aspergé » une poudre grisâtre de composants électriques sur une pellicule de plastique ultra-fine et flexible, ceci afin de générer et entretenir l'effet conducteur.

  4. Grâce à la fameuse technique d'auto-assemblage, la forme et la configuration de chaque composant sont déterminées par sa fonction connectique avec d'autres.

  5. L'ensemble est ensuite positionné et fixé de façon adéquate sur une lentille de contact classique par le seul jeu des forces capillaires (au coeur de nombreux phénomènes comme la formation des gouttes de pluie ou l’imbibition d’une éponge).

Durant toutes ces phases de conception, le plus grand défi consista à rendre bio-compatibles ces micro-matériaux chimiques, électroniques et électriques potentiellement toxiques et/ou brûlants. Cette lentille bionique d'essai fut testée pendant vingt minutes sur l'oeil d'un lapin qui, par la suite, ne développa aucune réaction de rejet.

L'Université de Washington a volontairement opté pour des technologies intégrables aux lentilles existantes afin de faciliter la diffusion massive de cette lentille Terminator. À l'avenir, elle immergera conducteurs, videogamers, cybernautes, médecins, pilotes de chasse, brigadiers d'intervention et consorts dans une réalité virtuelle subjective et personnalisable à souhait. Lors de vos réunions professionnelles, les démonstrations holographiques seront transmises à vos lentilles de contact. La rétine du trader baignera dans un univers 3D statistique, évoluant en direct conformément aux données écofinancières réelles...

Maman hurlait comme un putois quand vous ruiniez vos yeux un peu trop près de la télé. Lorsque vous débarquerez chez elle avec vos lunettes ou vos lentilles Cyber Command dernier cri, elle vous offrira spontanément sa vision des choses avec son avant-bras Royal Marines.

En attendant que l'atmosphère se détende quelque peu, faites-donc un tour par « Oeil bionique pour tous », brève de science-fiction de mon cru publiée dans Youvox Avenir.

Sources :

  1. Fraunhofer : Interactive Data Eyeglasses

  2. Université de Washington : Contact lenses with circuits, lights a possible platform for superhuman vision

2 commentaires:

ZI a dit…

Alors, bientôt la rélaité augmenté pour tous ( http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9alit%C3%A9_augment%C3%A9e)?

John a dit…

Génial, le lapin a eu la possibilité de traquer des carottes "BVR" et de prioriser les cibles, le tout en mode discret puisque passif. Et donc de remporter "Carrot Flag" haut la main. L' OSF du Rafale? Pffff... dépassé!