vendredi 18 septembre 2009

L'insurrection moderne pour les nuls



Comment obtenir une non-défaite tactique et remporter une victoire politique et psychologique sur un adversaire militairement plus fort.
Cet article a été initialement publié dans Alliance Géostratégique.



1. Une histoire, une légende

Une histoire « vendra » et légitimera votre identité, vos motivations et votre combat auprès des populations locales. Ce storytelling s'enracinera profondément dans votre terreau culturel (histoire, société, religion, etc), comportera une forte charge émotionnelle, mythique et conspirationniste et, surtout, clarifiera les rôles: l'ennemi incarne le mal absolu, vous êtes la résistance.


2. La guerre informationnelle

Relayez votre combat à travers tous les médias disponibles : télévision, radio, téléphonie mobile et internet (blogs, réseaux sociaux, forums, vidéo/photo en ligne). Photographiez et filmez autant de bavures que possible causées par les forces ennemies, n'hésitez pas à en diffuser des images très crues. Peu à peu, votre adversaire sera perçu – par les médias internationaux, par les organisations internationales, par les ONG et a fortiori par sa propre opinion - comme une puissance rapace voire sanguinaire.


3. Une économie parallèle

Les revenus provenant de diverses activités illicites (extorsions de fonds, pirateries et trafics) financeront votre insurrection. À défaut d'un budget aussi énorme que celui adverse, vous bénéficierez d'une trésorerie quasi permanente.


4. La conquête du paysage politique

Multipliez les alliances avec les notables politiques, ethniques et/ou religieux grâce à un savant dosage de négociation, de coercition et de corruption. Contribuez au renforcement de leur assise locale en échange de leur soutien passif ou actif. Vous disposerez ainsi de sanctuaires régionaux et obligerez votre ennemi à réfléchir à deux fois avant de vous attaquer.


5. Des microforces irrégulières

Astucieusement intégrés aux communautés locales, vos combattants s'inspiront mutuellement et innoveront constamment sur les plans tactiques et opérationnels. Leurs nombreuses caches d'armes et de munitions seront dispersées dans vos sanctuaires régionaux. Equipés d'armes légères (fusils d'assaut, fusils à lunette, RPG, MANPADS) et formés à l'improvisation d'engins artisanaux (IED), ils constitueront rapidement des brigades ultra-mobiles ad hoc et opteront le plus souvent pour des tactiques en essaims.


6. Une guérilla dure

Vos récurrentes embuscades harcèleront ou enliseront les forces ennemies (bataillons, blindés, aviation légère) dans des environnements complexes (villes, montagnes, marécages, forêts) parfaitement maîtrisés par vos combattants. Vous détruirez leurs voies de ravitaillement, leurs points de ralliement et leurs arrière-gardes. En frappant sévèrement leurs plus fragiles alliés, vous semerez le doute et provoquerez peut-être d'importants désengagements dans la coalition adverse.

Grâce à ces six clés de l'insurrection moderne, votre ennemi sera constamment persuadé que sa prochaine grande victoire aura lieu le lendemain. De quoi miner lentement et sûrement son moral, sa stratégie, ses alliances et son budget.



Aucun commentaire: