samedi 3 octobre 2009

Le porte-parole robotisé du Pentagone


Ce courtois fonctionnaire - à 45 millions de dollars ! - n'en est moins redoutable: grâce à son neuroscanner, ll peut anticiper des questions gênantes lors d'une conférence de presse. Larry King et Michael Moore n'ont qu'à bien se tenir... Gnark !



Pentagon's Unmanned Spokesdrone Completes First Press Conference Mission


3 commentaires:

Anonyme a dit…

Aux Etats-Unis je ne sais pas, mais de ce côté de l'atlantique, tout cela risque fort d'être perçu sous le thème du "parle à mon robot, ma tête est malade" ...

Frédéric a dit…

C'est une blague :) un "hoax''.

Onion est un journal satirique, un de ses articles il y a quelques mois faisaient arreté Obama pour meurtre et un autre plus récent faisaient dire à Neil Amstrong qu'Appolo 11 était du cinéma.

Electrosphère a dit…

@ Frédéric,

Bien sûr que c'est une blague !-) Tout comme la chaîne "ONN" et le trucage un tantinet visible de la conférence de presse. Aviez-vous remarqué tous les mots-clés/tags en fin d'article ?

Amicalement