mardi 3 novembre 2009

Afghanistan: une ville-fantôme piégée



Les Talibans se doutaient que les Marines arriveraient dans ce sanctuaire peuplé essentiellement par des nomades. Plutôt que défendre âprement cette position forte, ils ont en fait une ville-fantôme truffée de mines artisanales. Ce n'est que le début...

Times Online: Hard fight in the desert, soft targets in the cities


1 commentaire:

Tratnjek Bénédicte a dit…

Merci d'avoir signalé cet article très intéressant ! Je me suis permise de "rebondir" dessus, à travers la question de la destruction ou de l'anéantissement de la ville comme stratégie.

http://geographie-ville-en-guerre.blogspot.com/2009/11/ville-aneantie-ville-detruite.html