jeudi 19 novembre 2009

Une manoeuvre distribuée contre l'ennemi hybride

Le blog « allié » Athéna et Moi a récemment évoqué les opérations distribuées comme une des clés probables de la lutte contre une techno-guérilla.

Sur ce même thème, les théoriciens militaires australiens Justin Kelly et Mike Brennan ont publié une étude titrée Distributed Maneuvers : 21st Century Offensive Tactics, expliquant qu'une manoeuvre distribuée vise essentiellement à « engager un combat rapproché selon ses propres termes » contre un ennemi hybride ou irrégulier, de surcroît fermement préparé à affronter une force militaire conventionnelle.

L'exemple le plus souvent cité est celui du Hezbollah qui a réussi :

- à tromper lourdement le renseignement israélien (humain comme électronique) pendant plus de six années,

- à infliger de très sévères dégats aux véhicules blindés de Tsahal avec des armes portables et des IED,

- à absorber l'impact de plus 9000 sorties pour près d'un mois de frappes aériennes effectuées par les chasseurs de l'Israeli Air Force,

- à exploiter le théâtre urbain pour contrer significativement un assaut mené par trois divisions israéliennes,

- et ce, grâce à la détermination et à l'ingéniosité de 3000 combattants seulement.


Cependant, l'allié Mars Attaque rappelle que ces opérations ne datent point d'hier, elles ont simplement été remises au goût du jour par les penseurs aussies, estimant que « la manoeuvre distribuée est la seule possible contre un pair technologique, et la seule efficace contre une ennemi hybride ».

Si « Athéna » et « Mars » jouaient plus souvent aux jeux vidéos de STR (stratégie en temps réel), ils sauraient d'emblée que les manoeuvres distribuées marchent très fort contre un adversaire informatique ou humain; les choses se compliquant méchamment lorsque les belligérants usent tous de cette méthode. M'enfin, camarades : ne testez-vous donc jamais quelques concepts stratégiques/tactiques dans les mondes virtuels même pour le fun ?

4 commentaires:

F. de St V. a dit…

En effet, le STR manque à ma formation. Je suis plus FPS donc merci du conseil (et du document australien en référence) camarde!!!

Athéna et moi... a dit…

Perso, je suis plutôt "old school" à coup de CAX ;o) Plus sérieusement, tous ces jeux se heurtent à la difficulté de la modélisation du comportement humain, même en réseau. Du coup, je préfère m'en retourner à ma Perry au 1/350ème (à quand le CDG ou une Lafayette à cette échelle ?) pour me détendre ;o))))

Athéna et moi... a dit…

Ah, j'oubliais : Florent, j'ai une réponse à ta question de la reprise des commandos de chasse. Grosso modo, elle tient dans le contexte stratégique, les contraintes politiques et la culture tactique, qui ont tèrs fortemment évolué depuis l'expérience algérienne. Dès que j'ai 5', je met tout ça en musique. Mais pour l'heure, mes agneaux, je vous prépare un DSI "Deluxe". Sans rigoler, il est magnifique !

F. de St V. a dit…

OK Joseph, j'attends cela avec impatience. Cela me rappellera sans doute des discussions enflammées avec des stagiaires du CSEM (Cours Supérieur d'État-Major pré CID pour les officiers de l'armée de Terre) quand je défendais en début de semaine que de la guerre d'Algérie on ne pouvait reprendre qu'au mieux les leçons du niveau tactique et opératif (et encore...).