vendredi 25 juin 2010

La révolution des masses sera robotisée


Petit robot (58 cm) autonome, programmable et développé par la société française Aldebaran Robotics, Nao n'est pas seulement le digne successeur du fameux robot-chien Aibo, c'est aussi une remarquable plate-forme de recherche et d'éducation reposant sur son firmware NAOQi (ouvert et donc compatible avec le système d'exploitation ROS ou Robot Operating System) et sur des applications propriétaires (Chorégraphe, Télépathe, etc).


N'ayant point l'intelligence d'un Terminator ou d'un Cylon, Nao ne peut concevoir des objets de son propre chef. Mais 20 modèles de Naio interconnectés et savamment coordonnés surprendront quelque peu le merveilleux biologique que vous êtes.





La répartition des tâches et le travail en essaim étaient confinés jusqu'ici à un petit nombre / groupe de robots (comme c'est le cas dans maintes chaînes de production industrielle). Cette impressionnante chorégraphie exécutée à l'Exposition Universelle de Shangaï indique clairement le stade de complexité auquel est parvenue la R&D robotique : la coordination d'un gros effectif de robots devient une réalité immédiate. À vous d'imaginer toutes les applications possibles dans le domaine civil comme militaire...


Aucun commentaire: