lundi 28 juin 2010

Les motivations profondes d'Homo Digitalus

Selon l'essayiste Dan Pink, la seule motivation financière ne suffit pas : elle doit être complétée ou peut être surpassée par d'autres facteurs comme l'autonomie, la performance et un but précis, notamment pour des activités impliquant de la créativité ou de l'innovation.



La combinaison de ces trois facteurs poussent des milliers de gens - exerçant des activités certes bien rémunérées mais assez chronophages - à offrir gratuitement beaucoup de leur savoir-faire et de leur temps à des applications collaboratives comme Linux ou Wikipédia. Les véritables ressorts de la « freeconomie » chère à Chris Anderson doivent-ils à ces facteurs ? Dans tous les cas, Homo œconomicus digitalus n'a pas fini de surprendre la science économique...

Dan Pink, qui fut autrefois conseiller en communication auprès du vice-président américain Al Gore, est l'auteur de Drive: The Surprising Truth About What Motivates Us.



Aucun commentaire: