lundi 13 septembre 2010

La signature infrarouge du F-22 Raptor

Afin d'échapper autant que possible aux missiles à tête chercheuse, le F-22 Raptor est doté de revêtements à basse émissivité thermique et de tuyères entourées de gaz réfrigérants et courants refroidisseurs. En outre, la chaleur produite par les moteurs est évacuée d'abord dans le carburant – grâce à la surchauffe de celui - puis dans le sillage des réacteurs.



Normalement, un avion se transforme rapidement en bombe inflammable lorsque son carburant et ses réservoirs internes sont soumis à une chaleur excessive. Dans le cas du F-22 (et du F-35 Lightning), l'astuce consiste à maîtriser ce procédé en toute sûreté afin que l'engin devienne un thermos volant. D'où une signature infrarouge plutôt réduite comme on peut le constater dans cette vidéo - tournée par Flight Global au salon aéronautique de Farnborough - et un coût prohibitif de 120 millions de dollars l'unité, 360 millions de plus en incluant les coûts de R&D.



Aucun commentaire: