jeudi 23 septembre 2010

Qui a cyberpiraté l'Iran nucléaire ?


Proliférant en Iran plus qu’ailleurs, le très sophistiqué malware Stuxnet a été spécialement conçu pour attaquer des infrastructures vitales en général, et les installations nucléaires perses en particulier.



Il aurait causé de sérieuses nuisances à la centrale nucléaire de Bushehr qui, étrangement, a retardé sa remise en service. La première arme cybernétique d’emploi et de dissuasion ne pèserait-elle que quelques kilo-octets ?

Une longue analyse de mon cru à lire dans Alliance Géostratégique.



Aucun commentaire: