mardi 22 février 2011

Newstweek : quand le wi-fi truque vos pages web

Connecté au réseau sans fil d'un aéroport, d'une municipalité ou d'un restaurant, vous lisez tranquillement BBC News ou le Monde et apprenez que Julian Assange, patron de Wikileaks, est sollicité par la Maison Blanche pour devenir le chef du Pentagone ! Votre stupeur à peine passée, vous partagez l'information sur Twitter et Facebook, ignorant complètement qu'une technologie sournoise modifie les pages web avant qu'elles ne parviennent à votre ordinateur ou à votre mobile.


Newstweek: The Short Demonstration from newstweek on Vimeo.


La sécurité de l'internet sans fil et le contrôle de l'information en ligne causent du souci à Julian Oliver et à Danja Vassiliev. Une cinquantaine d'euros et un peu de débrouillardise ont suffi à ces deux geek allemands pour concevoir Newstweek : un petit dispositif permettant à un hacker ou à un webmaster de défacer en temps réel les pages web transitant par un hotspot wi-fi public puis de les rediriger vers les machines connectées. Facile, rapide, économique et très inquiétant.

Les agences publicitaires et les organismes de censure ne dénigeront certainement pas cette merveille d'ingéniosité. Peut-être qu'Oliver & Vassiliev – qui ont fourni plus de détails techniques dans Computerworld - recevront une gigantesque commande des aéroports chinois ou du gouvernement zimbabwéen...

Computerworld : Hackers use hidden device to manipulate news at Wi-Fi hotspots


Enregistrer un commentaire