dimanche 13 mars 2011

Côte d'Ivoire : et si l'ONU nous mentait ?

Pour le Lieutenant-Colonel Eeben Barlow, vétéran de la South African Defence Force et du fameux 32ème Bataillon de Reconnaissance, des compromissions et des jeux de dupes à peine masqués impliquant ONU, ONG et maintes grandes ou moyennes puissances, ne feront qu'enfoncer la Côte d'Ivoire dans la barbarie. Le manichéisme fabriqué et matraqué par les médias internationaux (méchant Gbagbo, gentil Ouattara... ou l'inverse) n'est donc guère de mise.



Pour ma part, la Côte d'Ivoire est une parfaite victime (parmi tant d'autres sur Terre) d'intérêts centrifuges impliquant états, organisations internationales, ONG, multinationales et factions locales.

Eeben Barlow : UN does it again...


2 commentaires:

itsme_leclerc a dit…

vous avez vraiment lu l'article de Barlow ?

Vous l'avez VRAIMENT lu ?

L'Afrique du Sud est pro Gbagbo. L'article prétend que la France a mis Ouattara en place et continue sa politique colonialiste en se servant de l'ONUCI etc... etc...

avant de taper sur l'ONU, vous pourriez essayer d'éviter les articles de grossière propagande et surtout foncièrement antifrançais.

Electrosphère a dit…

@itsme_leclerc,

C dingue... Pour peu qu'une analyse condamne les actions de Ouattara et/ou de ses partisans, elle est aussitôt taxée de pro-gbaboïste. En outre, la position d'un citoyen sud-africain, français ou américain incarne-t-elle nécessairement celle de son gouvernement ?

Au fait,avez-vous VRAIMENT lu mon article et ses deux dernières phrases ? Pas sûr...