mercredi 2 mars 2011

Nano Hummingbird : ce colibri est un drone !

Mr Q aurait certainement proposé cette jolie petite merveille de robotique à l'agent 007. Après le drone-libellule français, le drone-colibri américain préfigure l'ère des nano-drones.

Réalisé sous l'égide du DARPA, le programme Nano Aerial Vehicle (NAV) a pour but de créer des petits drones volants embarquant leurs propres sources d'énergie, capables de voler à l'intérieur comme à l'extérieur d'un bâtiment, d'effectuer du vol stationnaire et de fournir des images vidéo en direct grâce à une ou plusieurs caméras intégrées.

La firme AeroVironment a donc conçu le Nano Hummingbird qui reproduit autant que possible la mécanique et la dynamique du vol d'un colibri. Cette micro-machine est doté de moteurs électriques alimentés par des batteries de 3 W, a une envergure de 16 cm, pèse 19 g (avec sa minuscule caméra !) effectue jusqu'à 8 mn en vol stationnaire et maintient sa stabilité par vents faibles de 8 km/h. Pour l'instant, il ne s'agit que d'un prototype – dont la version commerciale ne sera point destinée au grand public, mais ses concepteurs planchent déjà sur un GPS embarqué et sur le radioguidage par smartphone.



Le DARPA souhaiterait attribuer des missions de reconnaissance militaire et policière (localisation de cibles et identification d'otages indoor/outdoor) et de collecte de preuves judiciaires (flagrants délits) au Nano Hummingbird. Bémol : le frottement de l'air avec les bâtiments génère des turbulences qui compliquent à outrance la tâche du nano-drone et de son (radio-)opérateur dans un environnement urbain. Par ailleurs, faire voler cette micro-machine dans un bâtiment inconnu sous une faible visibilité avec pour seul recours une mini-caméra demeure un défi insurmontable. D'où la nécessité de l'équiper de capteurs plus perfectionnés et d'un système anti-collision embarqué.

Cependant, le drone-calibri a permis aux ingénieurs d'AeroVironment d'en apprendre énormément sur la dynamique du vol, la conservation d'énergie, la réduction de masse et l'efficacité des moteurs. Les prochaines versions du Nano Hummingbird vous inciteront peut-être à vous méfier de ces oiseaux qui s'égarent un peu trop souvent dans vos appartements...

Popular Mechanics : It's a Bird! It's a Plane! It's a Surveillance Drone Flying Inside Your Living Room!

Aucun commentaire: