jeudi 2 juin 2011

Le G8 des cancres

Guy Sorman n'est pas tendre avec le G8 et le FMI :

« Le G8 est un club dominé par des cancres qui donnent des leçons de bonne conduite au reste du monde [...] Pas plus les Américains que les Français ou les Italiens ne sont capables de contenir les dépenses de l’Etat à un niveau inférieur à celui de l'inflation : aucun n'est en mesure de rembourser la dette publique autrement qu'en s'endettant plus encore. [...] Tout de même, le club des cancres n’a t-il pas de bonnes intentions ? Comme prêter aux pays arabes en voie de démocratisation ? De bons sentiments mais le geste est inutile si les économies arabes ne sont pas au préalable réformées, pour passer de l'actuel "capitalisme des copains" à une véritable économie d'entreprise. [...]


Le G8 manque donc de légitimité et de crédibilité, par absence d'une doctrine économique claire et de cohérence entre les discours et la pratique […] Paradoxalement, le G20 est plus sérieux parce qu'y siègent des gouvernements comme ceux du Brésil, de l'Inde et de la Corée du Sud, qui sont à même de rappeler que le libre échange et l'économie de marché les ont extraits de la misère de masse, en une génération […] Si le G8 était une entreprise, elle devrait être déclarée en faillite, mise en redressement judiciaire et absorbée par le G20. Et le monde n'a nul besoin d'un gouvernement mondial : ce qui manque est une haute autorité économique capable de dire les faits vrais sans trembler devant les grands flambeurs de ce monde. Cette haute autorité est à inventer : ce ne sera pas le FMI. »

Le final de son billet vaut largement le détour. Sans pour autant systématiquement partager les analyses de cet essayiste néolibéral – que je lis régulièrement en ligne comme sur papier, j'admet tout de même qu'elles me font sérieusement réfléchir...

Au fait, pourquoi la Chine - deuxième économie mondiale, ne figure-t-elle pas au G8... ou plutôt G9 ?

Le futur c'est tout de suite : Le G8 des cancres


Aucun commentaire: