mercredi 29 juin 2011

Une photocopieuse 3D au Sahara

Pour le designer industriel londonien Marcus Kayser (Royal Arts College), le soleil est un outil et le sable est une matière première.


« Que vient faire une photocopieuse 3D dans cette production écologique en plein Sahara? La machine sert en fait à choisir et à dessiner la forme de l’objet à fabriquer. A la différence près que dans le processus conçu par le jeune designer, le laser habituel de la photocopieuse est remplacé par les rayons du soleil —concentrés par la lentille en un seul faisceau— et le papier à imprimer par du sable. […] La machine solaire de Markus Kayser peut fabriquer tout type d’objet en verre, de la forme la plus simple à la plus sophistiquée, et ne nécessite qu’une personne pour son fonctionnement. »

Dans un lointain futur conditionnel, des versions nettement plus évoluées de cette photocopieuse 3D sculpteront des mètres cube de sables martiens, produisant divers (petits ou grands) objets utiles aux colons terriens.

Le premier exo-écologiste qui me saute dessus à cause de mes sombres desseins extra-colonisateurs sera transféré au pénitencier thermo-fortifié de Calore (sur la planète Vénus) sans autre forme de procès ...

Slate Afrique : La photocopieuse qui fabriquait des bols dans le Sahara


3 commentaires:

Sportet a dit…

Tu me déçois, Charles : l'unique référence possible à cette machine poétique et à tes "sombres desseins extra-colonisateurs" est...Arrakis (Dune) !
;)

Electrosphère a dit…

@ Sportet,

Je vais te décevoir d'autant plus ;-). L'idée du pénitencier thermo-fortifié m'a été inspirée par la planète-prison de Crématoria... dans les Chroniques de Riddick (LOL)

Cyn a dit…

Bonjours je suis une éléve de 1S , et je compte faire mon TPE sur ce theme , la photocopieuse 3D , j'aimerai avoir des infos ou des site où je pourrais savoir le principe détaillé de la photocopieuse :) svp merci d'avance