vendredi 11 novembre 2011

Les terres inconnues de Facebook

Sur cette carte Unfacebook Map réalisée par Flowing Data, on voit clairement que le taux de pénétration de Facebook demeure faible en Afrique (sauf Nigéria, Kenya et Afrique du sud), dans le Golfe Arabe, en Russie, en Chine et en Amérique latine (sauf Argentine et Chili).

La faible présence du fameux réseau social est due à des infrastructures internet déficitaires en Afrique, par la très solide implantation de concurrents locaux au Brésil (Orkut), en Chine (QQ, Tencent, RenRen, Kaixin001) et en Russie (Odnoklassniki, Vkontakte), par des barrières linguistiques (Japon, Corée du sud) et, dans certains cas, par une censure en ligne (Golfe arabe, Corée du nord, Birmanie, etc).


Aucun commentaire: