mercredi 9 novembre 2011

Vive la répression en ligne !

Les technologies de l'information et de la communication sont-elles peu ou prou vecteurs de liberté d'expression voire de démocratie ? Un taux élevé de diffusion/pénétration de l'Internet mobile et des médias sociaux suffit-il pour déclencher une inexorable volonté d'émancipation populaire ?



Selon l'analyste technopolitique Evgeny Morozov, les TIC et les médias sociaux sont aussi de redoutables outils de répression pour plusieurs régimes plus ou moins durs (Arabie Saoudite, Iran, Russie, Chine, Zimbabwé, etc) qui s'en servent d'abord pour flairer les effervescences souterraines des opinions, puis pour dénoncer, repérer et/ou traquer les esprits retors (partis d'opposition, dissidents, cyberactivistes).


Aucun commentaire: