mercredi 30 mars 2011

Une sculpture qui a du punch : Mohammed Ali

ReALIze est constitué de 1300 punching balls suspendus à plusieurs km de câbles génèrant une image pixellisée de l'inoubliable boxeur Mohammed Ali, également connu sous le nom de Cassius Clay.


Celui qui fut très probablement le plus talentueux et le plus charismatique athlète du siècle dernier souffre de la maladie de Parkinson depuis plusieurs décennies. Aujourd'hui, il se consacre à sa famille et à des oeuvres humanitaires (lutte contre la maladie de Parkinson, contre la faim dans le monde, pour les droits civiques, etc) grâce à la fondation Alicenter.org.


Exposé au Los Angeles Staples Center, l'étonnant ouvrage ReALIze a été conçu par l'artiste-sculpteur Michel Kalish et le cabinet d'architectes Oyler Wu Collaborative, il traversera plusieurs pays dans les prochains mois.



vendredi 25 mars 2011

Bienvenue en Corée du nord ?

La Corée du nord est la dernière forteresse communiste, coupée du reste du monde – et ce, bien plus que Cuba – sur les plans politique, économique, médiatique et touristique. Afin de redorer quelque peu son économie aussi rudimentaire qu'exsangue, elle a récemment « allégé » les formalités administratives pour les voyageurs les plus curieux.

Augmenter le graphique

Sachez tout de même que vous n'aurez guère le droit de quitter votre chambre d'hôtel sans la permission de votre « guide officiel ». Au-delà des lieux typiquement touristiques, j'aimerais surtout avoir une petite fenêtre sur le mode de vie et l'état d'esprit général des citoyens nord-coréens... car, en toute franchise, je n'ai pas très envie de me rendre dans cette mystérieuse contrée.

Good.is : Welcome to North Korea


dimanche 20 mars 2011

Cafés Stratégiques : Révolutions dans les affaires militaires

La sixième édition des Cafés Stratégiques se tiendra le jeudi 24 mars 2011 au café Le Concorde (239, boulevard Saint-Germain, Paris IVème, métro Assemblée Nationale) de 19h00 à 21h.

Son invité sera Laurent Henninger, chercheur à l’IRSEM et à l’EHESS qui viendra nous parler des « Révolutions dans les affaires militaires » (RAM). Le terme a été popularisé à la fin des années 1990, dans la vague technophile de la Revolution in Military Affairs (RMA) américaine. Mais il s’avère que l’histoire présente plusieurs RAM, qu’elles ont des traits communs et leurs particularités, et qu’elles suscitent des leçons toujours pertinentes pour mieux comprendre le contexte stratégique actuel.

Écrivez à AGS pour vous pré-inscrire : alliancegeostrategique@gmail.com



mercredi 16 mars 2011

Al-Shamikah ou le Cosmopolitan du Djihad

Comment plaire à son mari, remplir ses tâches domestiques, épouser un djihadiste, conserver une peau saine en restant voilée, prier pour les épouses des martyrs, mieux connaître la charia, inciter à l'action terroriste... le tout dans un style mi-épuré mi-coloré tentant quelque rapprochement avec un magazine de mode urbain.

Al-Qaïda a récemment publié le premier numéro d'Al-Shamikah, 31 pages de mode et de glamour version djihadiste rédigées en arabe classique et destinées à une audience internationale. Quelques copies et mirroirs de ce « Cosmopolitan du Djihad » sont accessibles sur Scribd (MAJ : qui les a supprimées illico presto) et sur Archive.org. Al-Shamikah est édité par Al Fajr Media Center, service djihadiste d'informations et de presse d'envergure moyen-orientale et centro-asiatique, opérant à partir d'une noria plutôt aléatoire de sites internet et de blogs, publiant des périodiques payants au format PDF, et ne mâchant guère ses mots au sujet de son nouveau magazine numérique :

« Because women constitute half of the population--and one might even say that they are the population since they give birth to the next generation--the enemies of Islam are bent on preventing the Muslim woman from knowing the truth about her religion and her role, since they know all too well what would happen if women entered the field of jihad... The nation of Islam needs women who know the truth about their religion and about the battle and its dimensions and know what is expected of them »

Selon le blog Jihadology, la fameuse constellation terroriste en est à son deuxième coup d'essai dans la presse féminine en ligne. En 2004, une de ses cellules saoudiennes publia le webzine Al-Khansaa : aide médicale et soutien pyschologique à des familles de blessés ou de martyrs, préparation à l'entraînement physique en vue du combat fatidique et éducation « djihadiste » pour les enfants figuraient dans ses sommaires. Ce webzine – qui ne publia que deux numéros, invitait également les maris un peu trop rigides à prévenir ou à endiguer la forte dépendance à l'air conditionné et à la télévision d'épouses trop longtemps cloîtrées à domicile... et dénoncait la présence de présentatrices/animatrices dans les chaînes TV saoudiennes alors qualifiées de « prostituées ».

Verra-t-on une version Android ou Ipad de la presse en ligne d'Al-Qaïda dans les prochains mois ?

En savoir plus :

  1. The Atlantic Wire : Al Qaeda's New Women's Magazine

  2. Daily Mail : Glossy 'Jihad Cosmo' combines beauty tips with suicide bombing advice

  3. Jihadology.net : al-Fajr Media releases issue one of a new women’s magazine: “al-Shāmikhah”

  4. The Independant : Al-Qa'ida glossy advises women to cover up and marry a martyr

  5. BBC : 'Jihad' magazine for women on web



dimanche 13 mars 2011

Côte d'Ivoire : et si l'ONU nous mentait ?

Pour le Lieutenant-Colonel Eeben Barlow, vétéran de la South African Defence Force et du fameux 32ème Bataillon de Reconnaissance, des compromissions et des jeux de dupes à peine masqués impliquant ONU, ONG et maintes grandes ou moyennes puissances, ne feront qu'enfoncer la Côte d'Ivoire dans la barbarie. Le manichéisme fabriqué et matraqué par les médias internationaux (méchant Gbagbo, gentil Ouattara... ou l'inverse) n'est donc guère de mise.



Pour ma part, la Côte d'Ivoire est une parfaite victime (parmi tant d'autres sur Terre) d'intérêts centrifuges impliquant états, organisations internationales, ONG, multinationales et factions locales.

Eeben Barlow : UN does it again...


mercredi 2 mars 2011

Nano Hummingbird : ce colibri est un drone !

Mr Q aurait certainement proposé cette jolie petite merveille de robotique à l'agent 007. Après le drone-libellule français, le drone-colibri américain préfigure l'ère des nano-drones.

Réalisé sous l'égide du DARPA, le programme Nano Aerial Vehicle (NAV) a pour but de créer des petits drones volants embarquant leurs propres sources d'énergie, capables de voler à l'intérieur comme à l'extérieur d'un bâtiment, d'effectuer du vol stationnaire et de fournir des images vidéo en direct grâce à une ou plusieurs caméras intégrées.

La firme AeroVironment a donc conçu le Nano Hummingbird qui reproduit autant que possible la mécanique et la dynamique du vol d'un colibri. Cette micro-machine est doté de moteurs électriques alimentés par des batteries de 3 W, a une envergure de 16 cm, pèse 19 g (avec sa minuscule caméra !) effectue jusqu'à 8 mn en vol stationnaire et maintient sa stabilité par vents faibles de 8 km/h. Pour l'instant, il ne s'agit que d'un prototype – dont la version commerciale ne sera point destinée au grand public, mais ses concepteurs planchent déjà sur un GPS embarqué et sur le radioguidage par smartphone.



Le DARPA souhaiterait attribuer des missions de reconnaissance militaire et policière (localisation de cibles et identification d'otages indoor/outdoor) et de collecte de preuves judiciaires (flagrants délits) au Nano Hummingbird. Bémol : le frottement de l'air avec les bâtiments génère des turbulences qui compliquent à outrance la tâche du nano-drone et de son (radio-)opérateur dans un environnement urbain. Par ailleurs, faire voler cette micro-machine dans un bâtiment inconnu sous une faible visibilité avec pour seul recours une mini-caméra demeure un défi insurmontable. D'où la nécessité de l'équiper de capteurs plus perfectionnés et d'un système anti-collision embarqué.

Cependant, le drone-calibri a permis aux ingénieurs d'AeroVironment d'en apprendre énormément sur la dynamique du vol, la conservation d'énergie, la réduction de masse et l'efficacité des moteurs. Les prochaines versions du Nano Hummingbird vous inciteront peut-être à vous méfier de ces oiseaux qui s'égarent un peu trop souvent dans vos appartements...

Popular Mechanics : It's a Bird! It's a Plane! It's a Surveillance Drone Flying Inside Your Living Room!