samedi 7 avril 2012

Après Sonic Youth...

Sonic Youth a vécu. Le récent divorce du très talentueux chanteur Thurston Moore et de l'excellente guitariste Kim Gordon – père et mère de ce légendaire groupe punk-rock - y est pour beaucoup.



Toutefois, tout porte à croire que les membres nous offriront encore de grosses friandises. C'était déjà le cas de Kim Gordon - devenue à la fois une gueule incontournable, une voix mythique et une grande figure du rock - longtemps avant la dissolution du groupe et de son ex-mari Thurston Moore à l'éternelle dégaine de prof de fac sans le sou... qui exposa récemment sa force tranquille avec Demolished Thoughts (Matador/Beggars Banquet, 2011), album mélodique remarquablement arrangé et produit par Beck. Au printemps 2012, le guitariste Lee Ranaldo déversa une véritable jouissance rock avec Between The Times And The Tides (Matador, 2012). Selon Mowno.com, « il chante comme Michael Stipe (REM), maltraite sa guitare comme personne, du Neil Young en plus rock, du Wilco en plus crade ». Je confirme.




J'étais trop jeune lors des débuts de Sonic Youth en 1982 et ne les découvris qu'au début des années 90 via le titre Dirty Boots... en somnolant un soir de semaine devant MTV Alternative Nation.


Je devins vite accro à leurs merveilleuses et puissantes instrumentations noisy agrémentées de saturations parfois très autistes. La preuve par leur titre Pink Steam qui ne quitte jamais mon baladeur. Adieu Sonic Youth. Ce fut un long et immense plaisir.

Aucun commentaire: