jeudi 12 avril 2012

Vers un « wilkiterrorisme » ?

Dans le blog Ultima Ratio, Marc Hecker (IFRI) décrit avec justesse « la valse en trois temps du terrorisme » :

« [...] Premier temps, celui du terrorisme de nuisance : il débute le 23 juillet 1968 avec le détournement du vol Rome – Tel Aviv par un commando du Front Populaire de Libération de la Palestine. Le terrorisme n’est pas alors perçu comme une menace stratégique. [...] Le deuxième temps est celui du terrorisme stratégique. Il s’ouvre sur les attentats de New York et Washington, le 11 septembre 2001. Ces attaques marquent un saut quantitatif et qualitatif dans l’histoire du terrorisme.




[...] La décentralisation prend une autre forme originale, qui caractérise le troisième temps de la valse : le wikiterrorisme. Depuis plusieurs années déjà, le fonctionnement de la mouvance jihadiste internationale s’apparente à celui de Wikipedia, l’encyclopédie en ligne à laquelle peut contribuer tout un chacun. N’importe quel apprenti jihadiste, même dépourvu de lien avec un réseau, peut décider de passer à l’acte en se revendiquant d’Al Qaïda. Ayman al Zawahiri ne contrôle pas plus ces terroristes en herbe que Larry Sanger et Jimmy Wales, fondateurs de Wikipedia, ne commandent les milliers de contributeurs à l’encyclopédie collaborative. [...] »

Ultima Ratio : Les trois temps de la valse terroriste, par Marc Hecker


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Comme dit l'homme Trouble dans l'épilogue de Mass Effect 3 : "il y a quelque chose de plus fort que toute organisation, c'est l'idéologie".