lundi 25 juin 2012

Ces merveilleux fous volants et leurs drones de machines

Le photographe professionnel ou amateur n'est plus tenu de louer les onéreux services d'un pilote et de son avion pour obtenir de jolies photos aériennes.


Pour peu qu'il dispose de 200 dollars et verse dans l'aéromaquettisme, dans le bricolage, et dans la programmation-développement, il peut concevoir son propre drone artisanal, photographier les zones de son choix et même « géotaguer » les lieux survolés sur Google Maps.

En effet, les drones Do It Yourself bénéficient à la fois de la baisse constante des coûts de la technologie et de la miniaturisation des composants électroniques. Aujourd'hui, le drone hacker WASP à 6500 dollars fait presque figure de dinosaure...

Aucun commentaire: