mercredi 6 juin 2012

Les périls du BYOD chez IBM

Depuis 2010, près de 80 000 employés (sur 400 000) accèdent aux réseaux internes de Big Blue via leurs smartphones/tablettes personnels.


D'où une politique de sécurité dédiée au Bring Your Own Device répartie sur quatre volets :
  1. Une liste noire d'apps est régulièrement mise à jour. Ainsi, des applications grand public telles que Dropox et iCloud sont bannies.
  2. Les mémoires des smartphones/tablettes peuvent être effacées à distance et à tout moment par IBM en cas de perte ou de vol.
  3. Les privilèges sont personnalisés en fonction des niveaux de responsabilités et des technologies utilisées. Certains employés équipés de X smartphone ne peuvent accéder qu'aux agendas et aux carnets d'adresses, d'autres équipés de Y tablette peuvent accéder jusqu'aux applications internes et aux fichiers confidentiels.
  4. Des applications de cryptage sont intégrées dans les smartphones/tablettes des employés hautement privilégiés.
Afin d'offrir un degré plus élevé d'autonomie à ses employés dans un proche avenir, la firme centenaire espère pouvoir désactiver uniquement les fonctions à risques d'une application mobile plutôt que bannir complètement celle-ci.


Aucun commentaire: