mardi 25 septembre 2012

La technologisation de la stratégie militaire

Joseph Henrotin: « Pour bien comprendre ce qu’est la technologisation, il faut d’abord y opposer la technicisation, soit l’injection de technologies dans les armées .[...] dans certaines conditions, cette technicisation mute et tend vers le phénomène de technologisation. La technologie devient alors une idéologie et tend à surdéterminer les comportements militaires – du niveau tactique jusqu’au stratégique – comme politiques. Le « meilleur » belligérant serait celui qui disposerait des « meilleures » technologies, perçues comme les plus avancées. L’efficacité technologique serait alors devenue synonyme d’efficacité stratégique. » 


« […] Iraqi Freedom en constitue un exemple typique : Rumsfeld était tellement imprégné par une conception de la supériorité technologique américaine qu’il a systématiquement écarté les critiques portant sur l’insuffisance du dispositif de forces. Il faut se rappeler, par exemple, qu’avant les présidentielles de 2000, Rumsfeld envisageait de remplacer les porte-avions américains… par des lasers spatiaux de frappe terrestre. En quelque sorte, D. Rumsfeld est l’incarnation politique de l’école la plus technophile de la révolution dans les affaires militaires. »


Aucun commentaire: