samedi 20 octobre 2012

Ces femmes que j'aime (2): Reshma Saujani, Girls Who Code

Ce n'est un secret pour personne: l'immense majorité voire la quasi-totalité des programmeurs-développeurs sont de sexe masculin. Il en est de même, à divers degrés, pour les formations supérieures en science et technologie.


Financé par Google, Twitter, eBay et General Motors, le programme Girls Who Code a été crée sous l'égide de Reshma Saujani, autrefois juriste au New York City Deputy Public Advocate (rattaché à la mairie de New York) et candidate perdante à la Chambre des Représentants en 2010.



Girls Who Code encadre une vingtaine d'adolescentes (sélectionnées parmi 100 candidates) issues de minorités visibles aux conditions sociales modestes et désireuses d'entreprendre une carrière sci-tech. Durant leurs huit semaines de vacances estivales (de 9h à 17h en juillet-août), les jeunes et pétillantes geek dévorent les fondamentaux de la programmation Web, du développement d'applications mobiles, de la robotique et de la gestion de startups sous le mentoring d'executive women issues des quatre sponsors... qui leur font également visiter leurs lieux de travail et ceux de maintes startups sci-tech. Au final, elles ont l'opportunité de présenter leurs idées/projets à un panel d'entrepreneurs et d'ingénieurs.


Girls Who Code sera étendu à une dizaine de grandes villes américaines à l'été 2013. Les métropoles du monde entier feraient bien d'en prendre de la graine...


Aucun commentaire: