mercredi 3 octobre 2012

Les lois antitrust nuisent-elles à l'innovation et à la compétition?

Autrefois (c-à-d avant l'Internet et la téléphonie mobile, ignares!), les grandes firmes étaient soumises à des lois antitrust (aux Etats-Unis) ou au droit de la concurrence (en Europe) a fortiori lorsque leurs stratégies consistaient à quasiment geler l'innovation/la compétition dans leur secteur d'activités grâce aux fameux abus de position dominante. Aujourd'hui, des grandes firmes technologiques comme Google, Apple, Samsung, Microsoft, LG et compagnie sont à la fois très innovantes et très compétitives, et ce, quand bien même l'une d'entre elles occuperait une confortable pôle position comme c'est le cas pour l'iPhone et l'iPad (Apple) sur les marchés des smartphones et des tablettes tactiles... où la concurrence fait bel et bien rage.  


Selon Adam Thierer, auteur du blog TechLiberation.com et chercheur à la George Mason University, les autorités de régulation devraient changer de fusil d'épaule: plutôt que réguler la concurrence (notamment via les traditionnels indices de prix, de qualité et de quantité) et donc l'innovation dans le secteur technologique et être perpétuellement dépassées par une « e-conomie » à vitesse exponentielle mue par des activités hautement convergentes (la preuve par Google, Apple et Microsoft versant à la fois dans l'informatique, le Web, la téléphonie, les loisirs numériques, etc), elles feraient mieux de réglementer les enjeux liés à la protection de la privée. Très intéressant. 

Aucun commentaire: