jeudi 29 novembre 2012

Thomas Rid n'aime pas le Cyber Pearl Harbour

La cyberstar du King's College London estime que le Pentagone (par la voix de Leon Panetta) amplifie le risque cybersécuritaire afin de mettre la pression sur le Congrès, le Sénat et le gouvernement fédéral.


Pour ma part, je trouve assez sidérant que le DoD tire la sonnette d'alarme côté cour et batte ses tambours de cyberguerre côté jardin. La preuve par Stuxnet, Flame et autres malices inconnues à ce jour...

Aucun commentaire: