mardi 4 décembre 2012

Singularités et techno-prophéties (AGS)

J'ai adoré cette remarquable et rare analyse de Thierry Berthier (Maitre de Conférences en Mathématiques) sur ce fameux concept de « singularité ». Mais où est donc Ray Kurzweil? 


« Qu'entend-t-on par singularité ? [...] Le concept de singularité technologique décrit un instant précis, inscrit dans l'histoire de l'humanité, qui marquera une rupture d'échelle dans l'évolution de notre progrès technologique. A compter de cette date ou de cet événement, notre croissance technologique changera brusquement d'échelle, de plusieurs ordres vers le haut, le progrès, les découvertes scientifiques, seront le fruit de forces et d'énergies non humaines ou posthumaines, issues de l'intelligence artificielle. […] Les cygnes noirs de Taleb nous mettent en garde contre toute arrogance prédictive et nous réduisent de fait aux simples techno-prophéties... On comprend alors que pour étudier l'éventualité de l'émergence d'une singularité technologique, il est nécessaire d'y inclure l'aléa des cygnes noirs: cette dose d'aléatoire présente à toute échelle, imprégnant chacune des strates poreuses de notre évolution technologique. C'est elle qui est à l'origine des bonds et discontinuités ou des périodes de pause constatées tout au long de notre marche vers le progrès. Enfin, c'est peut-être elle qui constituera l'amorce ou le germe de notre singularité vue à son tour comme le cygne noir essentiel de notre évolution. »

Lire l'intégralité sur Alliancegeostrategique.org : Singularités et techno-prophéties

Aucun commentaire: