jeudi 18 avril 2013

L'interface de Google Glass (vidéo)

Les lunettes Google consistent en une interface interface simple et sobre qui incruste des applications Web dans la vision de l'utilisateur, à l'image du HUD (head-up display) d'un pilote de chasse.


En temps normal, cette interface est en veille invisible (à l'instar de celle d'un smartphone) et les Google Glass ne sont rien d'autre qu'un discret bijou techno. Il faut espérer que leur design soit ouvert et accessible aux « faiseurs de mode » comme c'est le cas pour Android auprès des développeurs. Ainsi, des lunettes Google conçues par Ray-Ban, Diesel ou Karl Lagerfeld séduiraient très probablement le grand public.



La monture Google Glass réagit presque comme le trackpad d'un ordinateur portable ou l'écran tactile d'un smartphone avec 4 actions basiques :
  1. Une pression spontanée (ou un hochement de la tête) pour activer l'écran d'accueil.
  2. Une pression supplémentaire suivie de la commande vocale OK Glass mène vers d'autres instructions vocales telles que take the picture, take the video ou share.
  3. Un glissement avant du doigt sur la monture affiche des « cartes » (similaires à celles de l'application Google Now pour tablettes/smartphones ou aux add-ons de Google Chrome) simplifiant l'expérience utilisateur : recherche, météo, agenda, Google+, apps, etc. Ains, lorsque le moteur Google est activé, la prononciation du mot « méduse » déclenche instantanément la recherche sur Internet.
  4. Un glissement arrière du doigt sur la monture affiche un historique hiérarchisée (ou une timeline à plusieurs niveaux) des actions précédentes : photos, vidéos, recherche, notifications, etc.
  5. Un glissement vertical du doigt sur la monture fait basculer l'interface en veille.

La firme de Moutain View a évité le piège de la réalité augmentée ou d'une interface immersive et surchargée « à la Terminator » qui pourrait dangereusement distraire l'utilisateur, et préféré une interface épurée et essentialiste reposant sur quelques gestes simples, des cartes, des flux d'informations envoyées/reçues selon des fréquences prédéfinies, des options de recherche, de capture photo/vidéo et de partage, etc. En outre, les lunettes Google n'ont guère pour vocation de remplacer le smartphone ou la tablette mais de compléter celui-ci dans une technologie plus ergonomique et plus « corporelle ».

Les développeurs d'applications et/ou d'interfaces utilisateurs feraient bien de visionner la conférence Building New Experiences With Glass (50 mn) afin d'orienter leurs futures activités. 

Aucun commentaire: