lundi 21 avril 2014

Scattered : un monde sans papier (vidéo)

À quoi ressemblerait un monde dépourvu de papier et et dans lequel tous les documents seraient numériques et accessibles en ligne ?


L'humanité serait libérée du poids de l'histoire, des inerties et des restrictions conséquentes. Sans « documents originaux », elle ferait perpétuellement table rase du passé et se consacrerait beaucoup plus à son présent et à son avenir. Ce futur conditionnel a de quoi nous laisser quelque peu inquiets, n'est-ce-pas ?


Tel est l'avis de Kevin McLeod, réalisateur de Scattered, court métrage de science-fiction (11 mn) qui a le mérite de privilégier les interactions sociales et de délaisser quelque peu la technologie. Francophones pur jus s'abstenir.

 

samedi 19 avril 2014

Tokyo Love : l'industrie de l'amour au Japon (vidéo)

Pays le plus vieillissant au monde, le Japon se meurt littéralement. Sa population (126 millions d'habitants en 2014) devrait chuter de plus d'un tiers d'ici à 2060 et les plus de 65 ans représenteront 60% de la population (contre 20% aujourd'hui). Le royaume nippon refuse de s'ouvrir à l'immigration et sa dette publique s'élève à 245% du PIB.


Les Japonais sont de plus en plus rétifs à l'idée de vivre en couple et de fonder une famille alors jugés totalement incompatibles avec leur vie professionnelle. La longue stagnation de l'économie nipponne ne fait qu'accentuer la tendance. Des changements socioculturels sont également la cause de cet hiver démographique : les yuppies japonais ne veulent tout simplement pas entendre parler de petit(e) ami(e) et s'orientent massivement vers une industrie de l'amour et du sexe... parfois très étrange pour un regard occidental. Mineurs s'abstenir. 


mardi 15 avril 2014

Vladimir Fédorovski : les responsabilités russes et américaines dans le chaos ukrainien

Né d'un père ukrainien et d'une mère russe, l'ancien diplomate Vladimir Fédorovski explique comment et pourquoi les manoeuvres des Etats-Unis et de l'Europe (souhaitant "une Ukraine forte et une Russie faible" et omettant leurs réalités socioculturelles et économiques), de l'administration Poutine (investissant grassement dans le régime hautement corrompu de Ianoukovitch) et l'incapacité de Kiev à assurer la cohésion nationale ont mené l'Ukraine vers le chaos



Lors d'une récente conférence au CID Deauville sur la situation en Ukraine, il avait fait valoir "qu'il faut d'abord connaître la géographie et l'histoire de la région pour en comprendre certaines faces cachées de la crise" et "qu'au milieu d'une relation passionnelle entre Russes et Ukrainiens, nous devons absolument éviter de donner des leçons de comportement".




dimanche 13 avril 2014

Attention : Cyber ! Vers le combat cyber-électronique

Attention : Cyber ! Vers le combat cyber-électronique (Economica) est écrit par Aymeric Bonnemaison et Stéphane Dossé, tous deux saint-cyriens, officiers des transmissions de l'armée de Terre et brevetés de l'Ecole de Guerre (Paris). Il était temps que des officiers de terrain approfondissent ce domaine cyber, le plus souvent traité dans la littérature techno par des consultants en cybersécurité ou par des white hackers.


La première partie de l'ouvrage est essentiellement historique et focalise sur l'utilisation militaire du télégraphe électrique et des liaisons radio depuis la guerre de Crimée jusqu'à la guerre des Malouines, en passant par la guerre de Sécession, la guerre franco-prussienne et les deux guerres mondiales.

Lors des grandes guerres de la fin 19ème siècle, chaque partie déployait et utilisait les réseaux télégraphiques à grande échelle afin de communiquer avec son commandement, de le renseigner et de coordonner ses opérations tactiques. Parallèlement, les bélligérants tentaient autant que possible de saboter les câbles télégraphiques de leurs ennemis sur la terre ferme et en mer et de filtrer les communications sur les réseaux civils; ceci en vue de désorganiser leurs adversaires et de les couper de leurs commandements.


mardi 8 avril 2014

La War R@M, lettre d’information mensuelle sur la cyberdéfense et la cybersécurité

Née en début 2014 et invitée d'Electrosphère, la WAR RAM est une lettre d’information mensuelle, consacrée aux thématiques de cyberdéfense et de cybersécurité, ainsi qu’aux infrastructures (oiv, data centers…) qui sous-tendent le cyberespace. Cette publication est également disponible en ligne via le slide share (war ram). La lettre se décompose en quatre parties majeures : 1/ les experts, catégorie qui traite autant de sécurité que de stratégie de défense, 2/ 360°, qui est une veille consacrée au sujet, 3/ pimp my opsec, qui revient en détails sur une faille de sécurité, 4/ out-of-the-box, qui donne la parole à un intervenant qui sort du cadre habituel de la défense


Internet, architectures du Web et enjeux de puissance

Dans « La Cité des Permutants », l’auteur australien Greg Egan décrit un monde futuriste où l’immortalité est rendue possible grâce à une technologie sauvegardant entièrement notre configuration neuronale à l’intérieur d’un monde virtuel – atteignant, de fait, une sorte d’« immortatilité ».  Mais l’éternité a un tribut : la survie de leur copie dépend du support informatique et des infrastructures réelles.

On pourrait longuement débattre de ce livre (qui va en réalité bien plus loin que ce simple postulat), mais l’argument fait sens. Les infrastructures du Net sont la colonne vertébrale sur lequel s’articule le colosse virtuel que forme « l’Internet ». A l’occasion de l’annonce du Plan Cyber français et à la faveur des révélations polémiques d’Edward Snowden, l’attention s’est reportée sur ces infrastructures sensibles (les Data Centers, les câbles sous-marins et les supercalculateurs) et l’intérêt stratégique qu’elles représentent.


dimanche 6 avril 2014

Pourquoi « l'UMPS » ne veut plus changer la société (vidéo)

Peu après les municipales, le journaliste Pierre Jovanovic et l'essayiste Pierre-Yves Rougeyron, auteur de « Enquête de la loi du 3 janvier 1973 », se sont entretenus (sous l'égide du magazine Perspectives Economiques et du webzine Quotidien.com) pendant une heure sur les réalités et les perspectives du paysage politique, de la société et de l'économie françaises.


Il m'est difficile de résumer cet entretien serein, cohérent, très instructif, parfois corrosif, et qui a l'immense mérite de son approche globale : jeux des partis politiques, état de l'économie, politique sociale, politique du logement, CSP, Europe, euro, ultra-libéralisme, dérive des élites dirigeantes, etc.
 

vendredi 4 avril 2014

Cafés Stratégiques AGS : Pourquoi l'Amérique nous espionne

Pour leur 34ème édition, les Cafés Stratégiques AGS invitent Olivier Chopin, chercheur à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et enseignant à Sciences Po, qui analysera les tenants et les aboutissants de la cybersurveillance planétaire menée par la NSA. L'affaire Snowden sera certainement au menu...



Venez nombreux et curieux le jeudi 17 avril 2014 à 19h au Café le Concorde (consommation obligatoire) et profitez-en pour discuter avec quelques membres d'AGS. Nous existons, nous vivons, nous respirons votre air... 

jeudi 3 avril 2014

Le marketing sans fil n'est pas à vous

Grâce au Big Data, au Wi-fi et au GPS, les magasins et les centres commerciaux puiseront directement les données personnelles dans les smartphones afin d'alimenter leurs machines marketing ultimes.



Ce n'est guère un hasard si le restaurant asiatique Happy Child a modifié ses menus et ses tarifs : il connait les gymnases et les night-clubs préférés de ses clients yuppies et "branchés". Le classieux restaurant Czehoski a recruté un DJ orienté années 80 pour ses vendredi soir après avoir constaté que deux tiers de ses clients ont plus de 30 ans. Situés dans le centre-ville de Toronto, ces deux restaurants ont souscrit à des solutions Turnstyle moyennant une quarantaine de dollars mensuels.

Spécialisée dans l'analyse des données consommateurs, la start-up canadiennne Turnstyle Solutions (Consumer Analytics For The Real World) a installé 200 capteurs dans plusieurs magasins et bars/restaurants du centre-ville de Toronto. Après avoir détecté les cartes Wi-fi activées de tous les smartphones dans un rayon de 45 mètres, ces capteurs récupèrent leurs adresses MAC et, pour peu qu'ils soient connectés à Facebook ou à Google Plus via un hotspot Wi-fi, obtiennent également les noms, l'âge et le sexe de tous les utilisateurs.