vendredi 29 janvier 2016

Grandir en Allemagne nazie quand on est Noir

Quand une trajectoire existentielle frôle un des pires enfers de l'histoire...

« En 1933, le petit Hans J. Massaquoi allait à l'école à Hambourg. Tous les jours, il portait un pull-over avec une croix gammée cousue sur la poitrine, au milieu d'un troupeau de petits blonds aux yeux bleus. Fils d'une infirmière allemande et d'un diplomate libérien, il a réussi à survivre sous le régime d'Adolf Hitler « grâce à une faille dans les lois raciales. Nous étions tellement peu nombreux que les Nazis ne nous ont pas pris en compte », a-t-il écrit dans son autobiographie Destined to Witness : Growing Up Black in Nazi Germany. »


« La population de Noirs en Allemagne pendant le Troisième Reich était négligeable – quelques centaines, quelques milliers tout au plus, parmi 65 millions de personnes. Cependant, la vie de Massaquoi a commencé à changer durant l'été 1934. « Quand je suis allé à l'école un beau matin en 1934, notre maître de CE2 nous a informés que le directeur souhaitait rassembler tous les élèves et professeurs dans la cour de récréation. »

Lire l'intégralité sur Vice : Grandir en Allemagne nazie quand on est Noir

Aucun commentaire: