lundi 29 février 2016

Deus ex machina : un ravitailleur KC-135 sauve un chasseur F-16 des griffes de Daesh

Automne 2015. Quelque part entre l'Irak et la Syrie, des escadres de A-10 Warthog et de F-16 Fighting Falcon infligent une punition chaude, lumineuse et fracassante aux troupes de l'Etat Islamique.


Malheureusement, un pilote de F-16 est confronté à un dysfonctionnement de son circuit carburant qui limite drastiquement sa capacité en carburant. En quelques mots, 80% du fuel disponible est emprisonné dans les réservoirs et n'alimente plus les moteurs... d'un appareil doté d'une capacité totale de 3 tonnes (et 2 tonnes supplémentaires avec les réservoirs externes) en carburant. Dans moins de 15 minutes, l'officier de l'US Air Force n'aura plus d'autre choix que de s'éjecter au-dessus du territoire ennemi, au risque d'un ultime quart d'heure gloire entre les griffes de Daesh... qui n'en demande pas tant.

Heureusement, un ravitailleur en vol KC-135 orbitant près du théâtre d'opérations et chargé d'une tonne de carburant - destiné aux A-10 Warthog nettement moins gourmands, reçoit l'appel à l'aide du pilote de F-16... qui s'empresse aussitôt de rejoindre ses compagnons du 384th Air Refueling Squadron. La perspective de finir noyé dans une cage ou grillé comme un mouton sur Youtube/Liveleak donne littéralement des ailes. Le Stratotanker ravitaille le chasseur/bombardier léger en vol par tranches de 15 minutes et l'escorte jusqu'à sa base aérienne à Incirlik (Turquie).

Chapeau bas aux pilotes de ravitailleurs, héros trop souvent oubliés de l'aviation militaire, véritables anges-gardiens pour les pilotes de chasseurs/bombardiers en mission longue.



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le 31 mai 1967, un KC-135 ravitaillait en vol un KA-3 de l'US Navy qui essayait en le ravitaillent en même temps de sortir un F-8 du Nord Vietnam. D'où cet extraordianaire attelage à 3