mercredi 11 janvier 2017

Autour du Franc CFA, monnaie de singe ?

Le maintien de l'Afrique francophone dans la zone monétaire CFA doit énormément aux rentes de situation exploitées par la Banque de France et par les élites africaines.


Paradoxalement, les premiers partenaires commerciaux de la France en Afrique n'appartiennent pas à la zone CFA mais sont le Nigéria, l'Angola et l'Afrique du sud, tous dotés de leurs propres monnaies. En outre, le commerce entre les deux zones CFA (UEMOA en Afrique occidentale, CEMAC en Afrique centrale) demeure très faible, essentiellement à cause de cette devise, comme le décrit cette vidéo de #Datagueule.


Dans un entretien à France 24 (12 mn), l'économiste togolais Kako Nububkpo et co-auteur de « Sortir l'Afrique de la servitude monétaire » (éditions La Dispute) dévoile la dimension littéralement carcérale de cette monnaie, considérée comme « un outil de servitude volontaire » (sic).



En complément, il convient de lire « Le Franc CFA et l'Euro contre Afrique » (éditions Broché), remarquable ouvrage rédigé par Nicolas Agbohou, professeur de gestion à Polytechnique Yamoussokro.


Interviewé par le Club Menaibuc / 3A Telesud (26 mn), il explique en détail le principe du « compte d'opérations » qui confine les pays de la zone CFA dans l'endettement et les prive de souveraineté politique et économique.

Aucun commentaire: