mardi 31 décembre 2019

Mon best of of 2019 (séries TV, cinéma, musique, livres)... et Meilleurs Voeux 2020 !




I. SÉRIES TV 

1/ Chernobyl (Grande-Bretagne) | HBO rejoue (ou reconstitue ?) la catastrophe nucléaire et politique de Tchernobyl... dans l'ambiance proprement soviétique de l'époque. Un chef d'oeuvre.


J'apprécie particulièrement cette réplique du directeur du KGB (service de renseignement et police politique de l'URSS) à un chercheur en physique nucléaire dans les couloirs du Kremlin : « Nous ne sommes pas comme le prétendre les gens. C'est vrai qu'on vous fait suivre. Ceux qui vous suivent sont également suivis. Et eux, vous les voyez ? C'est moi qu'ils suivent. Le KGB est un cercle de responsabilités. Rien de plus. […] Vous connaissez le proverbe russe : "faites confiance mais vérifiez". Quand je pense que les Américains attribuent cette phrase à leur président. »

2/ Dans Leur Regard (Etats-Unis) | Cinq adolescents (Noirs et Latinos. Forcément) de 12-14 ans sont condamnés à 15-20 ans de prison pour le viol et la molestation d'une joggeuse (Blanche. Forcément) qu'ils n'ont jamais rencontrée. La police new-yorkaise et une procureure zélée veulent à tout prix des coupables. L'injustice flagrante et appliquée de cette histoire vraie (1989-1990) fait pleurer de rager devant son écran.

3/ Les Enquêtes du Département V (Danemark) | Les inspecteurs Morck & Assad, aussi sombres et tourmentés que leur bureau en sous-sol, sont spécialisés dans les crimes non-résolus. Depuis 2014, ce « scandinoir » brille toujours de mille feux.

4/ Escape at Dannemora (Etats-Unis) | Une colonie pénitentiaire dans un trou perdu de l'Amérique profonde. Un délirant projet d'évasion. Une Patricia Arquette méconnaissable. Un Paul Dano intestinal. Un Benicio Del Toro monumental. Que dire de plus ?

5/ Better Than Us (Russie) | Entre Real Humans (Suède) et Westworld (Etats-Unis) légèrement nappés de Black Mirror (Grande-Bretagne), cette série exploite à merveille les enjeux de l'intelligence artificielle et de la robotique pour finement aborder des problématiques à la fois très russes et très modernes : divorce, consumérisme, retraites, jeunesse désorientée, technocapitalisme, cybersurveillance, hacking, relation avec la Chine, « maladie du vide ». La mise en scène est suffisamment "netflixisée" pour une diffusion à l'international mais évite savamment le progressisme politiquement correct. Paulina Andreeva en bouche littéralement un coin, Kirill Karo est à la fois paumé et attachant et la très mignonne Vitaliya Kornienko (9 ans) crève l'écran.

6/ Bodyguard (Grande-Bretagne) | Depuis son assassinat au mariage rouge (Game of Thrones), Robb Stark alias Richard Madden s'est reconverti en gorille de la ministre de l'intérieur de sa Majesté. Le terrorisme islamiste et les manigances entre services de sécurité raviveront ses traumatismes de vétéran d'Afghanistan et l'enliseront rapidement dans un thriller politique sous stéroïdes. So british = extrêmement efficace.

7/ Bauhaus (Allemagne) | En 1919, la jeune Dörte Helm (qui a réellement existé) intègre une école d'architecture et d'arts appliqués crée par Walter Gropius... qui espère révolutionner l'art et défier une société conservatrice. Bienvenue dans la république de Weimar !

8/ Counterpart (Etats-Unis) | Entre science-fiction et espionnage, le remarquable J.K. Rowling doit jongler avec son alter ego dans un entrelacement d'univers parallèles et d'identités doubles... au cœur d'un univers évoquant peu ou prou l'Europe est-ouest pendant la guerre froide. Votre conjoint(e) actuelle est-il / elle l'homme ou la femme que vous avez connu(e) ? Qui est le père / la mère de votre enfant ?

9/ Dublin Murders (Grande-Bretagne) | L'inspecteur anglais Rob Reilly est un déchet radioactif. L'inspectrice irlandaise Cassie Maddox est une dérangée du bulbe. Ces enquêteurs incompétents sont bourrés de traumatismes et cachent des saletés. That's why ils deviennent vite incontournables dans cette Irlande du nord grise et maussade.

10/ Greyzone (Suède & Danemark) | Les services suédois et danois de renseignement / police doivent coopérer face à une menace terroriste aussi mystérieuse qu'effrayante. Tout se complique lorsqu'une ingénieure en dronautique est prise en otage et instrumentalisée par un journaliste qui n'inspire vraiment pas confiance. Le scandinoir sait également mixer espionnage, policier et thriller. 

Bonus

The Expanse – saison 4 (Etats-Unis) | Après quatre saisons très réussies, The Expanse n'a rien à envier à Star Trek, à Stargate et à Battlestar Galactica. Plus q'un space opera, The Expanse est une aventure géopolitique vers des myriades de colonies planétaires. Forte de sa conquête du système solaire, l'humanité n'en est pas moins curieuse et tourmentée et se découvre à la fois prédatrice et proie sur les étranges planètes extra-solaires...

Stranger Things – saison 3 (Etats-Unis) | Le final de la superbe troisième saison laisse présager une quatrième saison. Est-ce un bon plan ?

Game of Thrones – saison 8 (Etats-Unis) | Sam Tarly propose la démocratie parlementaire et le suffrage universel aux figures féodales et assassines de Westeros. Et pourquoi pas des Gilets Jaunes et un référendum citoyen pendant qu'il y est ? Et si HBO envisageait un spin off ou un sequel en 10-12 épisodes titré « Sansa Stark – Queen of the North » ?


II. CINÉMA


1/ Pupille (France) | Sandrine Kiberlain, Miou-Miou, Gilles Lellouche, Clotilde Mollet et Olivia Côte atteignent le firmament dans ce "processus d'adoption", de l'enfant né sous X à la mère adoptante jouée par une Elodie Bouchez qui force le respect et l'admiration. Mamma mia !

2/ Joker (Etats-Unis) | Au lieu d'un film noir et sophistiqué de super-héros, Todd Phillips navigue avec brio entre le thriller psychologique, le drame social et la critique anti-capitaliste... dans un Gotham City évoquant grandement le New-York (très peu gentrifié) de l'ère Reagan, en compagnie de l'extraordinaire Joaquin Phoenix.

3/ La Chute de l'Empire Américain (Canada) | Espèce d'intello ! Y en a marre de tes fioritures. Prend l'oseille et tire-toi, tabernacle ! Après Le Déclin de l'Empire Américain (1986) et Les Invasions Barbares (2003), Denys Arcand remet ça. Caustique. Hilarant. Québecois. Magistral.

Bonus

Ad Astra (Etats-Unis) | Entre trip pyschanalytique et sci-fi introspective, cette œuvre pourvue d'effets dignes d'Interstellar ou de Gravity relève plus du film d'auteur que du blockbuster. Brad Pitt cherche son père absent et distant jusqu'aux confins du système solaire, et d'une certaine façon, révèle le pétage de plombs que vivrait l'équipage d'un Star Trek du pauvre. L'humanité n'est pas prête à affronter le vide interstellaire...

III. MUSIQUE

1/ Yudana – Elements (France) | La pluie avait sévèrement gâché la fête de la musique 2019 (comme c'est souvent mais pas toujours le cas). Mon épouse et moi, ne sachant guère où aller, décidâmes de prendre un apéro au café-concert La Bobine. Une meute made in Grenoble & Chambéry, totalement inconnue à mes yeux et oreilles, livra un percutant combo post-rock d'une demi-heure... oscillant entre Mogwai, Explosions in the Sky, Long Distance Calling et This Will Destroy You.


Le premier album (5 titres) est une très jolie perle qui s'écoute en boucle sans discontinuer. J'ai un gros faible pour Atmosphère et California qui flirtent avec le blackgaze. Vivement un second album !

2/ Dominique A – La Fragilité (France) | Aujourd'hui, Mr Ané est une institution de la musique & chanson françaises. Après les grandioses harmonies d'Eleor et les addictives injections post-rock de Toute Latitude, il transporte ses envolées lyriques avec une instrumentation acoustique et planante.

3/ Taylor McFerrin – Love's Last Chance (Etats-Unis) | Le fils de Bobby Mc Ferrin (« Dont Worry Be Happy ») en est à son deuxième album et joue à mi-chemin de Ronny Jordan et de The Weeknd, en ajoutant une tonalité Rn'B plus chaude.

VI. LIVRES & BD

Barbara Stiegler - Il faut s'adapter. Sur un nouvel impératif politique | De nombreux ouvrages consacrés au développement / design Web occupent la quasi totalité de mes lectures. Hors de cette galaxie, mon coup de coeur fut cette longue et profonde analyse de Barbara Stiegler. 



En remontant aux origines du néolibéralisme, la philosophe démontre sa filiation avec le darwinisme et rappelle que cette idéologie n’est pas défavorable à l’État mais au contraire, soutient un État qui fabrique des citoyens consentants à l’impératif d’évoluer, de l’école au travail. D'où le fameux "en même temps" d'un président français ?

Renaissance – T1 Les Déracinés, T2 – Interzone (Dargaud) | En 2084, les cinq continents s'enfoncent dans des guerres civiles généralisées et subissent l'effondrement de leurs environnements naturels. En bref, la Terre est foutue. Une fédération de plusieurs peuples / races extraterrestres, de loin plus avancée, plus rationnelle et plus pacifique en matières de sci-tech et politique, entreprend de sauver manu militari la planète bleue et ses habitants... mais fait face aux caprices, aux peurs, aux résistances et aux contradictions de la nature humaine. Peu à peu, plusieurs membres cette ONU interstellaire s'interrogent sur le bien-fondé et sur les coûts de leur intervention tandis que d'autres lorgnent sur les ressources terriennes.  


Après une difficile opération « humanu militari », un commandant extraterrestre débriefe un de ses subordonnés : « nos briefings l'ont martelé : les humains mentent. Ils mentent à eux-mêmes. Ils mentent à leurs proches. »

J'ai hâte du tome 3.

La décennie 2010 est terminée. Meilleurs voeux pour l'année / la décennie 2020, chers lecteurs / chers lectrices !

Aucun commentaire: