samedi 12 mars 2022

Guerre Russie-Ukraine (J+15) : premiers enseignements | IFRI, Le Collimateur - IRSEM

Après deux semaines de guerre Russie-Ukraine, l'IFRI a organisé un webinar (1h46) afin de tirer les premiers enseignements de ce conflit sur de mutliples facettes : militaire, géopolitique, économie, énergie, Kremlin, société russe, etc.



Intervenants : Thierry de Montbrial (président de l’Institut Français des Relations Internationales), Thomas Gomart (directeur de l’IFRI), Tatiana Kastouéva-Jean (directrice du Centre Russie/NEI, IFRI), Marc-Antoine Eyl Mazzega (directeur du Centre Energie et Climat, IFRI), Elie Tenenbaum (directeur du Centre des études de sécurité, IFRI). Modérateur : Marc Hecker (directeur de la recherche et de la valorisation, IFRI). La qualité de la vidéo est médiocre mais ne nuit pas à sa clarté générale du contenu.

vendredi 4 mars 2022

Général Vincent Desportes : « L'OTAN accroît les tensions en Europe. Le soldat Ryan ne reviendra plus mourir sur nos plages »

Saint-Cyrien et diplômé de l'US Army War College, le Général Vincent Desportes a été le directeur de l'Ecole de Guerre - Paris, est actuellement co-directeur de la collection « Stratégies & doctrines » (éditions Economica) et professeur de stratégie à Sciences Po et HEC. Peu après l'invasion miltaire de l'Ukraine par la Russie, il critique vertement le rôle et le statut de l'OTAN à l'antenne de C à Vous (France 5). Extraits.


General Vincent Desportes


"L'OTAN a accru les tensions en Europe. L'OTAN est une administration dont le premier but était de perdurer. Donc, on est allé s'inventer des ennemis, en particulier en Afghanistan. Une institution veut perdurer. L'OTAN est une administration avec des gens qui font carrière.Les Allemands font carrière dans l'OTAN. Les Hollandais font carrière dans l'OTAN. Il y a énormément de gens qui ont intérêt à ce que l'OTAN perdure dans son être [...] Si l'OTAN avait été dissoute comme nous l'avions promis aux autorités soviétiques à la chute du Mur (de Berlin), nous n'en serions pas là."


"L'OTAN est une menace car elle confie la sécurité de l'Europe aux Etats-Unis, qui ont des intérêts de plus en plus divergents des intérêts européens. Aujourd'hui, les pays européens ont désarmé, dont l'Allemagne qui vient de faire marche arrière. Pourquoi ? Parce que les Américains leur ont dit : « vous êtes protégés ». La baisse des budgets européens de défense est due à l'illusion que les Etats-Unis allaient protéger. Or, nous remarquons que les Etats-Unis ont laissé tomber Tchang Kaï-Chek en 1949, leurs amis viêtnamiens en 1975, leurs amis afghans, leurs amis irakiens... Ils n'ont pas bombardé (Bachar El) Assad en 2013. Confier sa défense ultime à quelqu'un dont la parole est historiquement non-fiable me paraît absolument dangereux. [...] L'Amérique s'intéresse d'abord à l'Asie. Le problème européen n'est pas son problème. Les raisons pour lesquelles les Américains sont venus en 1917 et en 1943 n'existent plus. Nous [Européens] devons être prêts à assurer notre défense [...] Le soldat Ryan ne reviendra plus jamais plus mourir sur nos plages et Joe Biden l'a dit : « je n'enverrais pas un soldat mourir pour l'Ukraine ».

L'OTAN accroît les tensions en Europe, avec le Général Vincent Desportes (C à Vous | France 5 - 28/02/2022)